Arthrose cervicale : quel traitement?

Soulager les douleurs d’arthrose

arthrose du cou cervicales qui craquent que faire

A ce jour il est impossible de guérir l’arthrose mais heureusement il existe des traitements pour soulager les douleurs et ralentir l’évolution de la maladie de l'arthrose. Exercices physiques et médicaments agissent ensemble pour diminuer les douleurs et les raideurs.

Traitement de l'Arthrose cervicale en kinésithérapie par un bon kine sur paris spécialiste du cou kiné

Dix millions de Français souffrent d’arthrose. Mais ce n'est pas une fatalité car il s'agit d'une dégradation du cartilage et des tissus environnants l'articulation. Pour lutter contre les conséquences de l'arthrose il faut se remuer et faire un maximum d'activité physique douce comme le vélo, le yoga, la marche, la natation.

 

Bougez !

Il faut faire un maximum d'activités physiques et artistiques douces et sans mouvemebts intensifs et violents. Voici une petite liste dans laquelle vous pouvez vous y retrouver sans problème:

  • le taï chi,
  • le chi kong,
  • le Pilates,
  • le fitness
  • le streching on souffre d’arthrose de la colonne, de l’épaule ou des membres inférieurs,
  • l’aquagym et toutes les activites aquatiques où le poiuds du corps sera porté par l'eau et non par les articulations
  • la danse
  • la natation
  • le rameur 
  • le vélo
  • la marche à condition d’avoir de bonnes chaussures

Il faut veiller à pratiquer dans le confort et idéalement 3 fois par semaine pour entretenir son capital articulaire et musculaire. L'activité physique permet aussi d'êytre moins sensible à la douleur et de mieux se sentir au quotidien.

En cas de gonarthrose (genou) et de coxarthrose (hanche) il sera important de faire appel à un bon chaussage et des semelles orthopédiques afin de corriger les éventuels défauts d'alignements des os et ainsi diminuer les contraintes sur les articulations.

 

Exercices pratiques

 

De nombreux exercices sont faciles à pratiquer quotidiennement à la maison afin de solliciter en douceur les articulations. Voici quelques exemples sélectionnés par Jérôme Auger :

 

- Cheville et/ou pied

Assis sur une chaise, auto massage du pied avec une balle de tennis. Répéter 5 minutes par jour pour chaque pied.

- Genou et/ou hanche

 Visionnez ces deux vidéos où Jérôme Auger démontre dans son cabinet de kiné des exercices pour soulager les douleurs de l'arthrose.

- Pouce et/ou doigts

Disposer une dizaine de petits objets sur une table, type boulons, fèves ou petits bouchons. Les ramasser un par un avec le pouce et l’index tout en conservant ceux déjà ramassés dans la creux de la main. Puis relâcher chaque objet un par un. Répéter 5 fois par jour avec chaque main.

Ces trois séries d’exercices doivent être répétées pour les deux jambes ou les deux mains, même si les douleurs sont différentes.

- Épaule

Assis sur une chaise, un manche à balai posé à l’horizontal sur les genoux avec une main à chaque extrémité. Bras tendus, lever le manche jusqu’au dessus de la tête puis le ramener sur les genoux. Répéter 20 fois par jour.

- Coude

Assis sur une chaise, tenir un manche à balai à l’horizontal à hauteur des épaules, une main sur chaque extrémité, bras tendus. Ramener le manche à balai jusqu’au sternum en pliant les coudes puis tendre à nouveau les bras. Répéter 20 fois par jour.

- Vertèbres lombaires

Allongé sur le dos, jambes fléchies, pieds à plat au sol, parallèles et légèrement écartés. Effectuer des bascules du bassin : commencer par se cambrer pour décoller au maximum les lombaires du sol, puis revenir à la position médiane pour enfin coller tout le bas du dos contre le sol. Alterner ainsi les 3 positions, deux séries de 20 fois chaque jour.

- Vertèbres cervicales

Allongé sur le dos, jambes fléchies, pieds posés bien à plat au sol, parallèles et légèrement écartés. Tourner la tête d’un côté jusqu’à amener le menton sur l’épaule, sans décoller les épaules du sol. Même chose de l’autre côté. Puis même geste mais en amenant cette fois l’oreille contre l’épaule. Répéter 20 fois par jour chaque série et de chaque côté.

 

Évaluer et soulager la douleur

 

La douleur doit-elle être un frein à l’activité physique ? Pour le savoir, évaluez votre douleur sur une échelle de 0 à 10 (10 représente la douleur maximale). Entre 1 et 5, vous pouvez et même devez solliciter régulièrement vos articulations. Au delà de 5, consultez votre médecin traitant ou un rhumatologue. « Pour lutter contre la douleur, on envisage d’abord paracétamol, mais c’est rarement suffisant, explique le Pr Berenbaum. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) sont plus efficaces mais avec des risques importants d’effets secondaires, de plus ils sont contre indiqués chez les personnes présentant des facteurs de risque cardiovasculaires. Pour des douleurs très importantes, il y a la codéine ou le tramadol, mais ils peuvent provoquer nausées et vertiges, chez les personnes souffrant d’arthrose aux membres inférieures il y a alors un risque important de chutes. » Lors des crises de poussée inflammatoire, des injections locales de corticoïdes sont envisageables, mais avec une action limitée dans le temps. Enfin, des séances ciblées de kinésithérapie peuvent aussi être prescrites.

 

D’autres médicaments combattent la dégradation même du cartilage : les anti-arthrosiques symptomatiques d’action lente (glucosamine, chondroïtine, diacerhéine, insaponifiables de soja et d’avocat) et, dans le cas de gonarthrose, des injections locales d’acide hyaluronique. « Leur efficacité est très débattue. Cependant, ils ne présentent pas d’effets secondaires notables, il est donc dommage de ne pas les envisager au cas par cas », estime le Pr Berenbaum pour qui, « soulager l’arthrose n’est pas qu’une question de confort, c’est essentiel si l’on veut vieillir en bonne santé. »

 

Peut-on éviter l’arthrose ? 

Les principaux facteurs de risque de l’arthrose sont l’âge et l’hérédité. L’éviter n’est donc pas toujours possible ! Mais on peut s’attaquer très facilement aux autres facteurs de risque :

- Ne pas grossir : mécaniquement, le surpoids sollicite de façon excessive les articulations. Mais il agit aussi au niveau métabolique. Ainsi les obèses ont deux fois plus de risque d’avoir de l’arthrose aux mains en vieillissant.

- Avoir une activité physique régulière : cela permet de maintenir ses articulations et les muscles qui les mettent en œuvre en bonne santé.

- Éviter les traumatismes articulaires : le sport à haut niveau, avec les blessures qu’il entraîne notamment au niveau des ligaments et des cartilages, mais aussi certaines professions où les articulations sont très sollicitées (gestes répétitifs, manutention…), augmentent le risque d’arthrose.